Les Perversions

Dans une autre vie, je fus psychologue…
Bien que n’étant pas confronté, par mon activité principale, à ce type de problématique, je fus malgré tout à quelques reprises au cours de mes quarante ans d’activité interpelé par ce type d’évocations.
Comprendre pour maîtriser et dépasser, puis exorciser par la peinture la violence produite par la déviation perverse subie par l’être victime en souffrance.
Rendre esthétique ce qui ne l’est pas, rendre léger ce qui est lourd. Voilà peut-être l’attrait de la pensée iconoclaste.